CHER AUDITEURS. Vous voulez SOUTENIR le PODCAST ? FAITES UN DON. MERCI !

samedi 19 novembre 2016

A propos de la suite de "Klimax"

Pour votre information, j'ai terminé le manuscrit de la suite de "Klimax" depuis cet été. Il est entre les mains de mon éditeur. Le titre du roman est tenu secret.




S'il est publié par Amazon Publishing France, attendez vous à quelques surprises...

L'intrigue démarrera un mois après la fin de "Klimax", et partira dans une histoire et un genre totalement différents...

Avec "Klimax, j'ai écrit une histoire de serial killer, et, pour la suite, j'ai voulu tenter quelque chose de radicalement nouveau, avec des thèmes assez politiquement incorrects, mais dans l'air du temps...

La marque de fabrique de mes romans est la volonté de créer du suspense, et de donner aux lecteurs l'envie de lire la suite.
  
Après la Nouvelle Zélande, vous découvrirez de nouveaux pays et de nouveaux personnages. Hank Graffin sera le seul élément commun entre les deux histoires.  

Il s'agira en quelque sorte d'un dyptique, et vous pourrez lire les deux livres à la suite. Mais j'ai fait en sorte qu'on puisse lire cette suite sans gâcher le suspense du premier livre (un exercice assez compliqué je dois dire).

Pour la première fois, je n'ai montré ce manuscrit à personne, je l'ai écrit sans regard extérieur. Je ressentais beaucoup de colère en moi lors de l'écriture, et je pense que ça va s'en ressentir. Le livre est assez sombre et désespéré. En tout cas, j'assume cette histoire à 100 %, et j'y ai mis, une nouvelle fois, toutes mes tripes. 

Sans vouloir paraître pompeux, je pense qu'un romancier doit savoir prendre des risques, et avant tout celui de déplaire. L'important est d'être sincère et fidèle à soi-même.
 
Cette histoire sera-t-il publiée ? Je l'espère de tout cœur. En tout cas, je dois avouer que je n'ai pas d'autre vision de la suite que celle que j'ai écrite...

Votre fidèle serviteur

Lionel

PS : ah oui, j'oubliais, j'ai énormément travaillé en 2016, et une surprise n'est pas impossible d'ici la fin de l'année...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire